En hommage à...

 

En souvenir de ...

Walter Mafli

La même année, Lutry lui a accordé la bourgeoisie d'honneur.Image: FLORIAN CELLA

Le doyen des artistes suisses, ami de Girardet et Pierre Perret, a tiré sa révérence ce lundi à Lutry.

Il faisait partie de ces peintres amoureux du Léman. Jusqu’au bout. Sur ses toiles comme dans sa vie. À tel point que le peintre Walter Mafli avait fait du canton de Vaud sa patrie d’adoption. Et n’a cessé, tout au long de sa longue carrière, de réinventer les reflets du lac, de capter les couleurs changeantes des ceps et des raisins, de saisir la fraîcheur d’une neige tout juste tombée du côté de La Conversion, sur la campagne vaudoise ou, plus loin, dans les Alpes.

Lundi matin à 102 ans, l’artiste s’en est allé, laissant son hameau de Corsy orphelin de l’un de ses plus illustres hôtes. Le Saint-Gallois d’origine y vivait depuis 1946. «Walter Mafli maîtrisait tous les styles de peinture. Il s’est particulièrement attaché à peindre les vignes de Lavaux et le lac», a réagi, avec tristesse, la Municipalité de Lutry. Et le syndic Jacques-André Conne de rappeler: «Walter Mafli s’était engagé dans la vie locale. En signe de reconnaissance, nous l’avions nommé bourgeois d’honneur, en 2008.»

«Peintre de Lavaux et de Verbier, ami de Girardet, de Roland Pierroz, de Pierre Perret, il était le doyen des artistes suisses depuis le décès de Hans Erni», rappelle quant à lui l’historien de l’art Philippe Clerc, fin connaisseur de son œuvre et commissaire de la grande rétrospective du centenaire. Organisée il y a deux ans à Payerne, cette exposition a permis de retracer le fil d’une œuvre qui a su toucher son public, n’hésitant jamais à naviguer entre le figuratif et l’abstraction. Avec, en filigrane, le destin poignant (et les inévitables zones d’ombre) d’un enfant longtemps malmené par l’existence.

«À l’âge de 5 ans, j’étais considéré comme un gangster et c’est là que la vie a commencé pour moi…»

Walter Mafli est né le 10 mai 1915 à Reb­stein (SG), d’une mère handicapée sourde-muette et d’un père, sans doute un soldat autrichien, qu’il ne connaîtra jamais comme son vrai géniteur. Après dix années passées en institution scolaire et maison de redressement, il effectue, au début des années 1930, un apprentissage de poêlier-fumiste et carreleur à Zurich. Un début de carrière professionnelle qui bifurquera vers l’art, à la trentaine sonnante. Mais servira encore longtemps à nourrir son homme. «À l’âge de 5 ans, j’étais considéré comme un gangster et c’est là que la vie a commencé pour moi…», confiait-il encore dans la presse en juin dernier, rappelant que c’est dans cet environnement que la vocation lui était venue: «Malheureux, je me retirais dans l’écurie et je prenais un bout de bois que je taillais avec un couteau, ou des cailloux et des tuiles, et je dessinais là-dessus.» Loin des regards, il découvrait surtout «qu’on pouvait s’exprimer et être heureux».

Passionné de vélo – à 60 ans il traversera encore la Californie à bicyclette et, pour ses 80 ans, il s’offrira un tour de Sardaigne sur le même engin –, c’est à deux roues que le rebelle trentenaire débarque finalement en Suisse romande, au terme d’un périple aux allures de fuite à travers la Suisse. À Lavaux, il trouve l’amour, prend des cours de dessin et finit, à 40 ans, par vivre enfin de son art, exposant son rouge à travers toute l’Europe, en Afrique du Nord, aux États-Unis. «J’aime cette couleur chaude, symbole pour moi d’espoir», confiait l’artiste qui ne s’est jamais résolu à lâcher le pinceau, malgré une vue de plus en plus défaillante. «Il m’avait encore dit à la fin de l’été qu’il entendait battre le record de longévité de son contemporain Hans Erni, décédé à 106 ans, nous a confiés Chris Zwahlen, responsable de la Galerie Zwahlen à Orbe où Mafli a dévoilé ses dernières œuvres le printemps passé. Je suis très surpris et triste car même s’il était âgé, il était encore en pleine forme. C’était quelqu’un de très humain avec beaucoup d’humour.»

«Un écorché vif»

«C’était un écorché vif, haut en couleur, observe son fils spirituel Jacky Kurzen, voisin du peintre et président de l’association Les amis de Mafli. La nature était sa première source d’inspiration. C’était un autodidacte qui a eu un départ difficile dans la vie. Il avait un caractère de battant, était exigeant avec les autres et lui-même, mais était extrêmement attachant.»

«Attachant», le mot revient souvent dans la bouche de ceux qui l’ont connu. «Généreux», aussi. «Sensible et fier de son parcours accompli», ose-t-on ajouter. Avec en guise de mots de la fin – confié à 24 heures, il y a quelque temps –, une observation qui résume sa vie d’artiste: «Je n’ai jamais pensé à ce qu’il y aura après. Personne ne sait et moi je suis un homme normal. (…) Je ne sais pas s’il y aura des couleurs mais au moins j’en laisserai sur la terre, avec tout ce que j’ai peint.»

La cérémonie d’adieu aura lieu jeudi à 14 heures, au temple de Lutry.

(24 heures)

Avis de décès

printpdf

24 Heures le 12 décembre 2017

VQ Societes Mafli Walter Rien est dit , e t pourt an to ut es t e xprim351!) Tj/F1 9.5 Tf-183.75 -14.97 Td(L222ASSOCIATION DES AMIS DE MAFLI ) Tj-7.05 -10.15 Td(LA FONDATION DES ENFANTS DE MAFLI ainsi que les famil les parent es et amies ont la profonde tristesse d222annoncer le d\351c\350s de) Tj.92 0 0 1 98.947403 93.4036026 Tm/F1 12.5 Tf(Walter MAFLI Artist e pein tr e qui s222est ) Tj20.05 0 Td(endormi paisi blement le 11 d351cembre ) Tj41.55 0 Td(2017 dans sa 103e ann351e.) Tj.9068948 0 0 1 5.2519999 54.1351013 Tm.03 Tc(Le souvenir de Walti demeure ra dans nos m351moires ) Tj43.34 0 Td(par son humour, sa simplicit351, sa g\351n\351rosit\351 et surtout son talent.) Tj.8989579 0 0 1 5.2519999 30.6856995 Tm(La r351moni) Tj28.24 0 Td(e d222ad) Tj17.25 0 Td(ieu a ura lie u au Templ e de L utry , le j eu di 14 d 351ce) Tj13.81 0 Td(mbre 2017 340 14 heures.) Tj62.45 -13.3 Td(Cet avis tient lieu de lettre de faire part.

printpdf

24 Heures le 13 décembre 2017

VQ Societes Mafli Walter LA MUNICIPALIT311) Tj60.96 0 Td(ET LE CONSEIL COMMUNAL DE LUTRY ont la tristesse de faire part du de Monsieur Walter MAFLI Artist ep ein tr ee tb ou rg eois d222honneur) Tj43.47 0 Td(de la Co mmune de Lutry survenu le 11 d351cembre) Tj42.41 0 Td(2017 dans sa 103e ann351e.) Tj.9092527 0 0 1 5.2519999 41.290699 Tm.04 Tc(La Commune de Lutry perd l222une) Tj23.18 0 Td(de ses personnalit351) Tj49.74 0 Td3.22 Tc(sm arquantes et g351n\351reuses,) Tj50.71 0 Td(dont l222\234uvre) Tj33.06 0 Td(et le nom resteront dans les m351moires.) Tj-219.16 -13 Td(La c351r\351monie) Tj45 0 Td(religieuse aura lieu le jeudi 14 d351cembre) Tj42.72 0 Td2.91 Tc<E031> Tj12.67 0 Td(4h eures au Temple de Lutry.

printpdf

24 Heures le 13 décembre 2017

VQ Societes Mafli Walter

printpdf

24 Heures le 14 décembre 2017

VQ Societes Mafli Walter LE COMIT311,) Tj36.05 0 Td(LES COUREURS ET LES MEMBRES DU CYCLOPHILE LAUSANNOIS ont la tristesse de faire part du de Monsieur Walter MAFLI Artist eP ein tr ee tm embr ed uC lub Lausanne, le 13 d351cembre) Tj42.42 0 Td(2017.

Voir toutes les personnalités
Ecrire une condoléance

Marlyse Bornand
Merci pour ces beaux paysages de notre canton et des bords du Léman que vous avez si bien mis en valeur. Je vous souhaite de tout cœur un bon voyage là-haut et d'être reçu avec amour comme vous le méritez tant. Toutes mes condoléances sincères à la famille.


Robert Maurer
Encore bravo à ce merveilleux artiste qui va sans doute continuer à peindre au paradis des gens exceptionnels!


Micheline Favre
Toute ma sympathie à vous ses proches et amis fidèles et une pensée spéciale à sa fidèle collaboratrice et amie ainsi qu’à son mari Heidi et Jacky


Cristina Weibel
Cher Walter, Malgré ta vie, difficile dans les premières années, tu as pu nous donner ton immense et riche talent. Merci pour ta belle peinture! Le temps pour ton repos est arrivé! Cristina

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire