En hommage à...

Ernest WALTHER

 

Avis de décès

printpdf

24 Heures le 13 février 2021

VQ Avis Walther Ernest

printpdf

24 Heures le 1 mars 2021

VQ Merci Walther Ernest

Ecrire une condoléance

Jacques Alfred Monnard
En tant qu'ancien motard (le TT) que vous avez grandement organisé, Annette, Ernest était le Grand Seigneur des Honda et Kawa à Lausanne et environs. Veuillez recevoir chère Annette et famille toute ma considération dans cette épreuve.


Johnny Reymond
De tout coeur avec vous, Annette, pendant ces pénibles journées, et mes regrets de ne pas avoir pris le temps de m'arrêter une fois chez vous pour vous saluer, remettant toujours "à demain". J'avais 6 ans quand, dans son atelier de Montelly, Ernest avait installé un compteur sur mon mini-vélo made in Italy. S'en sont suivies les décennies où il a entretenu mes motos made in Japan, décennies pendant lesquelles nous nous sommes rapprochés et avons partagé quelques agréables moments, jusqu'à la remise du magasin de St-Martin. Le monde Honda et BMW perd aujourd'hui un de ses grands piliers. Je vous présente, Annette, mes plus sincères condoléances. Johnny.


André Sollberger
Salut Ernest, on s'est plus vue cette dernière année faute de courses et cette saleté de pandémie. Mais bon, tu vas manquer à mes rendez-vous sur le bord des talus, ou entre autres on se retrouvait autour des bécanes pour échanger nos souvenirs souvent embellis de nos rudes années de motos. Tu m'avais même fabriqué un Quit Dell Orto pour ma BM et sûr elle allait plus vite. Tu avais le langage rude, mais cela faisait partie de ton charme. Une fois ami avec toi on l'était pour l'éternité. Celle que tu as rejoint et que je rejoindrai un jour. Mais comme toujours tu as pris de l'avance dans la course. Mais celle-ci m'est insupportable. Mes amitiés à ta famille.


Thomas Spoerli
Inter-Motos, c'était une rampe à descendre pour pénétrer dans l'antre de cette concession BMW et Honda. A gauche, et au mur, une grande photo estampillée "Soishiro Honda - Ernest Walther, Tokyo 1974". La boutique vêtements, tenue par Madame, et évidemment de nombreuses motos neuves et rutilantes en exposition. D'un abord assez abrupt, Ernest n' en gardait pas moins une solide réputation de sérieux et de compétence. Sortir de ce garage au guidon d'une moto de l'une de ces deux marques, c'était un gage de sérieux et de suivi du véhicule. Encore un mythe qui s'écroule, hélas... Je conserve encore précieusement des catalogues BMW marqués du sceau de cette entreprise... On ne t' oublie pas, Ernest.

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire