En souvenir de ...

Denise Voïta a rejoint les anges

Denise VoïtaLa peintre et graveur s'est éteinte à l'âge de 80 ans.© Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques

Peintre et graveur, la grande dame, Grand Prix de la Fondation vaudoise pour l'art 2002, s'est éteinte vendredi à 80 ans.

Depuis que Denise Voïta s’était vu décerner, en 2002, le Grand Prix de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques – avec son inguérissable modestie, elle en avait été tout intimidée –, on la savait très malade. Mais, derrière son sourire malicieux et ses mèches de neige, elle faisait mine de balayer d’un geste la gravité de son état. Elle continuait de s’émerveiller des spectacles du monde, de mener la quête spirituelle qui la portait depuis toujours, et de douter encore d’elle-même, comme elle n’avait jamais cessé de le faire. Le vernissage de l’exposition organisée pour ses 80 ans à la Galerie du Château, à Avenches le 15 mars dernier, avait dû se passer d’elle. Elle était au plus mal. Le 11 avril, elle a rejoint ses anges. Ceux qu’elle a souvent dessinés, peints et gravés, presque en s’excusant, en demandant avec ironie: «Est-ce que ça ne fait pas trop catho?»

Peut-être va-t-elle désormais se faire la jardinière des anges, elle qui cultivait son œuvre comme un jardin où elle faisait éclore mille fleurs et symboles, tantôt clairs et lumineux, tantôt plus labyrinthiques. La nature fut sa muse, mais toujours transposée, réinventée à travers ses germinations secrètes, ses rythmes et métamorphoses et son inscription, même minuscule, dans la grande architecture de l’univers. Flammes et vagues, nuages et constellations, cristaux et coquillages, tout un monde lyrique et pudiquement baroque où l’invisible bruisse à fleur de visible, où l’ombre flirte avec la lumière, où l’amour de la musique (de Bach à Schnittke) se conjugue avec celui de la peinture (ses deux grands K surtout: Klee et Kandinsky) et où la vie n’en finit pas de danser son pas de deux avec la mort.

Le doute pour compagnon

Née d’une mère genevoise et d’un père ukrainien, Denise Voïta avait fait ses classes à l’école des beaux-arts de Lausanne, où elle était, rigolait-elle, «entrée comme par effraction», tant le monde de l’art symbolisait pour elle la magie d’un ailleurs rêvé et quasi inaccessible. Impulsive et généreuse, elle avait milité dans les années 1950 au sein du Collège vaudois des artistes concrets (avec les Hesselbarth, Jobin, Gigon, Poncet) pour un art libéré des poncifs académiques et des carcans figuratifs. Puis elle avait contribué à fonder le Groupe des cartonniers lissiers romands et participé par deux fois (1962 et 1987) à la Biennale internationale de la tapisserie de Lausanne. Les prix avaient récompensé son travail sans jamais la libérer de l’inquiétude profonde qui l’habitait. Depuis le milieu des années 1970, elle partageait son temps entre Lausanne et Annay-sur-Serein, où la solitude contemplative de son ermitage bourguignon l’invitait à plus d’intériorité et de concentration encore. Afin, méditait-elle, de «voir non pas autrement, mais au-dedans».

Françoise Jaunin




Avis de décès

printpdf

24 Heures le 15 avril 2008

printpdf

24 Heures le 16 avril 2008

printpdf

24 Heures le 18 avril 2008

LA DIRECTION ET L 'ENSEMBLE DES COLLABOR A TEURS DU MUSE JENISCH, VEVEY ont la tristesse de faire part du dcs de l'artiste Denise VOT A 1928 ± 2008

printpdf

24 Heures le 19 avril 2008

LE CONSEIL DE LA FONDA TION WILLIAM CUENDET ET A TELIER DE SAINT-PREX a la grande tristesse de faire part du dcs de Denise VOT A Il pensera toujours elle avec une vive amiti et une grande reconnaissance.

Voir toutes les célébrités
Ecrire une condoléance

Magda Schneider
Chère Famille, Je vous prie de croire à l'expression de ma profonde sympathie. Je garderai un bon souvenir de la chère Denise. J'aime beaucoup ses peintures, surtout les derniers allongées à Avenches. Avec mes pensées Magda Schneider, artiste peintre


Patrick Bradfer
Denise ma voisine de Bourgogne a été et restera la lumière d'un phare par temps de brume.La vie semblait plus douce.

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire