En souvenir de ...

Décès d’un «empêcheur de tourner en rond»

Pierre Gilliand Pierre Gilliand, ancien professeur à l’Université de Lausanne© CYBERPHOTO

Pierre Gilliand, ancien professeur à l’Université de Lausanne, est décédé au CHUV dans la nuit de samedi à dimanche. Parcours d’un homme engagé.

Pierre Gilliand aimait évoquer son premier métier, horticulteur. Décédé ce week-end à Lausanne à l’âge de 72 ans, l’homme, devenu démographe, chercheur et professeur à l’Unil, a semé tout au long de son parcours professionnel des idées qui, pour certaines, ont influé sur des décisions politiques cruciales. Son collègue et ami, le politologue René Knüsel l’atteste, «certaines de ses propositions étaient en avance sur son temps. Pierre Gilliand était très soucieux du bien-être et de la souffrance des gens. Un chercheur qui ne se contentait pas d’élaborer des théories, donc. «Il avait cette préoccupation d’une véritable justice sociale», continue le politologue. Homme de convictions, ses idées lui ont valu quelques «saines colères». Doyen à l’Unil et chargé de cours à l’IDHEAP, il a quitté ses fonctions «fâché». L’expert a été sollicité sur maints sujets sociaux: la planification hospitalière, l’assurance maladie, la rente AVS. Il a aussi fondé l’Office vaudois de la statistique. Toujours avec le souci des implications sur le terrain. «Il mobilisait, informait, dénonçait… C’était un empêcheur de tourner en rond.

C. JOT.


 

Gilliand_Pierre

Avis de décès

printpdf

24 Heures le 27 janvier 2009

printpdf

24 Heures le 27 janvier 2009

printpdf

24 Heures le 27 janvier 2009

LE CONSEIL DE FONDA TION DE L 'EESP HAUTE COLE DE TR A V AIL SOCIAL ET DE LA SANT LA DIRECTRICE ET L 'ENSEMBLE DES COLLGUES participent avec motion au deuil pour le dpart de Pierre GILLIAND Figure centrale et clairvoyante du dveloppement de la politique sociale en Suisse, collgue gnreux, matre dans l'art de transmettre ses connaissances et de faire partager ses projets, Pierre Gilliand a t un partenaire important de notre cole: il demeure vivant dans nos penses. Une reconnaissance profonde nous habite, partage avec l'ensemble de la communaut scientifique et du monde du travail social et sanitaire. Notre sympathie et nos penses vont tout particulirement son pouse Madeleine, partenaire essentielle de tant de projets novateurs et fconds.

printpdf

24 Heures le 27 janvier 2009

printpdf

24 Heures le 28 janvier 2009

LE CONSEIL D'T A T DU CANTON DE V AUD a l e p r o f o n d r e g r e t d e f a i r e p a r t d u d c s d e Monsieur Pierre GILLIAND ancien che f de l'Offic e de s t atis tique de l'Et at de V aud de 1971 1979 Pour les obsques, prire de consulter l'avis de la famille.

printpdf

24 Heures le 28 janvier 2009

LA FACUL T DES SCIENCES SOCIALES ET POLITIQUES a le profond regret de faire part du dcs de Monsieur Pierre GILLIAND pr o f es seur honor air e do y en de la F ac ult de 1986 1988 La Facult exprime sa famille ses sincres condolances.

printpdf

24 Heures le 28 janvier 2009

UNIVERSIT DE LAUSANNE Le recteur de l'Universit de Lausanne a le regret de faire part du dcs de Monsieur Pierre GILLIAND pr o f es seur honor air e de l'Univ ersit de L ausanne A sa famille et ses proches, le recteur adr esse ses sincres condolances. Pour les obsques, se rfrer l'avis de la famille.

printpdf

24 Heures le 29 janvier 2009

printpdf

24 Heures le 18 février 2009

Voir toutes les célébrités
Ecrire une condoléance

Pierre Aubort
Pierre Gilliand a été mon professeur et il a influencé ma réflexion, comme bien d'autres, sur les assurances sociales. Il était de ceux qui affirmaient avec force que l'AVS était le meilleur régime de retraite pour nous tous. Il a été mon directeur de mémoire et mon voisin. J'ai eu l'occasion de le rencontrer, il y a encore peu de temps, sur les chemins de Maracon. Mes pensées et mon amitié, ainsi que celles de Francine, vont à Madeleine sa femme.


Christine Détraz
J'ai eu la chance d'avoir pu bénéficier de cours donné par M. Gilliand en assurances sociales. Quel régal de l'écouter. A sa famille, toutes mes sincères condoléances.


Franck Cerutti
L’absence de Pierre Gilliand est sans doute terriblement difficile pour ceux qui l’ont connu. Nous vérifierons tous ces prochains jours à quel point nous avons besoin de son exigence intellectuelle et de sa conscience morale. C’était un homme qui aspirait avant tout à la justice et à la vérité. Sa pensée paraissait inflexible mais ne s’accommodait d’aucune arrogance. Il savait allier la fermeté des positions à une grande humanité et à une attention à chacun qui faisait de lui un rassembleur dans bon nombre de situations. Intervenant à l'ASFORI, il fut mon professeur, expert et directeur de mémoire, j'ai eu le privilège de le côtoyer quelques heures dans toute sa vie mais cela a suffi pour marquer mon esprit pour toujours. Merci Monsieur Gilliand pour tout ce que vous nous avez apporté.


Bernard Vaney
Durant toute la durée d'activité de la Conférence romande de l'Action sociale (CORAS - 1980-1995), Pierre Gilliand collabora à ses efforts de coordination sociale en pays romand et fut dès le début membre du Conseil de patronage de sa revue "Social". Il participa à nombre de ses articles et aux conférences annuelles de la CORAS. Comme ancien secrétaire général de cette dernière, je garde un souvenir ému et reconnaissant à cet ami et exprime de tout coeur ma profonde sympathie à sa famille, spécialement à sa femme et à sa fille Denise.


Olivier alias Alain Burnand
J'ai téléphoné plusieurs fois à M. Gilliand et appréciais sa gentillesse et ses conseils. Mes condoléances si je ne peux venir pour son dernier adieu.


Michel Robert
Je tiens à rendre hommage à M. Gilliand. Mon prénom et mon nom ne lui diraient sans doute rien. Je suis un de ces inconnus qui l'admiraient pour ce qu'il était, à savoir un Grand personnage, un Génie. J'ai eu la chance d'apprécier ses qualités, de recevoir un peu de ses immenses connaissances, à l'occasion des cours qu'il donnait dans le cadre de la préparation au brevet en assurances sociales. M. Gilliand, vous étiez un homme de qualité. Chapeau bas. Toutes mes condoléances à sa famille.


Alain Werly
J'ai connu Pierre Gilland dans le cadre de la FEAS (association suisse des employés en assurances sociales) dont il fut le 1er président. Il a conduit, entre autres, au niveau fédéral, le dossier de reconnaissance du brevet et du diplôme en assurances sociales. Tous les brevétés et diplômés suisses de cette branche ne peuvent que louer son engagement et sa ténacité. Ses exposés dans le cadre de nos cours ont toujours été de brillante facture. Il laisse un grand vide dans notre domaine. Mes sincères condoléances à sa famille.


Martine Despland-Dondénaz
Pierre avait un parcours atypique, comme le mien, et c'est je pense ce qui l'avait amené à me proposer un poste d'assistante à l'UNIL puis à l'IDHEAP. Jamais il n'a omis de me mentionner comme co-auteure des articles qu'il publiait... Ses transparents "coups de poing" restent une légende... Il m'avait conseillé une chose qui m'est restée: régler les choses administratives sans attendre demain ! Et en 1987, il a tout fait (avec sa femme) pour que mon mémoire de licence sur l'Interruption de grossesse en Suisse soit publié aux Editions Réalités sociales. Je garde le souvenir ému de ses sabots à travers notre bureau de la Cité, de sa manière de tout faire pour que ses assistants ne restent pas trop longtemps dans leur "refuge" académique et de ses colères mémorables, mais saines contre le conformisme politico-social. Un grand Monsieur qui nous a trop tôt quittés. Toutes mes condoléances à sa femme (je me souviens encore lorsque Madeleine vous avez repris votre nom de jeune fille...!) Martine Despland (ex-Dondénaz)

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire