En souvenir de ...

Eluana enfin en paix

Eluana EnglaroEluana Englaro© DR

Dans le coma depuis dix-sept ans, la jeune Italienne est morte hier soir, laissant derrière elle une vilaine polémique politicienne.

Eluana Englaro, dans le coma depuis 17 ans suite à un accident de voiture, est morte à l’heure du journal télévisé. Une mort en direct qui a suscité une émotion intense. D’ailleurs, le Sénat italien qui était réuni en séance pour approuver le décret-loi interdisant l’interruption de l’alimentation et de l’hydratation artificielle a immédiatement observé une minute de silence. 
Hier soir, l’Italie s’est arrêtée. Peut-être pour réfléchir sur tout le bruit qui a accompagné Eluana dans son dernier voyage, peut-être pour se demander quelle aurait été la solution la plus juste. Mais cette mort prématurée ne met pas un point final au débat politique. Au contraire. Hier soir en apprenant la mort de la jeune femme, les sénateurs ont déclaré qu’ils iront de l’avant dans leur discussion et qu’ils approuveront le décret-loi. En clair, il n’y aura pas d’autres Eluana. Car, à moins d’un retournement au Sénat ou au parlement durant les discussions, l’alimentation et l’hydratation artificielle seront désormais considérées comme des traitements obligatoires.


Prières devant la clinique


Hier soir, l’émotion était à son comble devant la clinique La Quieta (La Tranquillité), à Udine dans le Nord de l’Italie où cette femme plongée dans un coma végétatif depuis dix-sept ans ans était hospitalisée depuis mardi dernier. Les quelques centaines de catholiques mobilisés depuis dimanche dernier par l’archevêque de la ville ont commencé à prier et à allumer des cierges. Durant les derniers jours, dans les rues de la ville, on discutait, on s’interrogeait sur le pourquoi, le comment de toute cette histoire. Les avis étaient partagés et reflétaient l’état d’esprit des Italiens depuis que l’Eglise catholique et le gouvernement Berlusconi ont transformé ce drame humain en un conflit politique et institutionnel. Selon un sondage paru dimanche d’ailleurs dans le Corriere della Sera, 47% des Italiens auraient été favorables au débranchement d’Eluana Englaro et 47 autres pourcent contre. Un chiffre démenti par la chaîne d’information en continu Sky TG 24 qui affirme au contraire que 67% des Italiens soutiennent la démarche de la famille Englaro.

Ariel Dumont/Hommages


Voir toutes les célébrités
Ecrire une condoléance

Jean-Pierre Burk
Pauvre jeune femme et famille. C'est tellement facile de souligner l'importance de la Vie lorsqu'elle frôle de si près la mort ! Dans ce cas, l'existence relève de l'acharnement et de la technique. Dieu en avait dès le départ décidé autrement. Je salue le courage de cette femme et de sa famille, une leçon pour nous tous et souhaite à celles et à ceux qui condamnent cette inévitable issue de ne jamais se trouver confrontés à pareille réalité.


Erika
LA VIE NE TIENT QU'A UN FIL, UN GESTE D'AMOUR ET CE CHOIX PAR AMOUR POUR UNE FILLE. NOUS NE DEVONS PAS PORTEr DE JUGEMENT FACE A UNE TELLE TRAGEDIE HUMAINE. REPOSE EN PAIX ...


Ginette Jaccard
Je ne peux qu'approuver la décision de la famille d'Eluana. Comment l'Etat italien et surtout l'Eglise peuvent-ils créer une telle polémique. Heureusement que la Suisse est plus ouverte à cette problématique et que EXIT est accepté et toute ma famille a fait le nécessaire pour qu'une telle horreur ne nous arrive pas. 17 ans de calvaire... toutes mes condoléances à la famille et surtout mon soutien.


Marco deCarli
R.I.P. Eluana! E pace e serenità per i tuoi Cari che tanto han dovuto soffrire per causa della crudeltà e cinismo umani e l'arroganza delle istituzioni italiane e vaticane!!!


Eliane Joris - Dubois
Je tiens à vous exprimer mes plus sincères condoléances pour cette douloureuse épreuve, mais dites-vous que votre fille était attendue par le Seigneur depuis longtemps. J'ai admiré votre courage et votre détermination dans votre décision durant toutes ces années. Il est vraiment navrant qu'au XXI siècle, on persiste à faire vivre quelqu'un par excusez-moi du terme "succès de vie médicalisée" Honte à ceux qui agissent ainsi. Les médecins et autres médias qui décident ces lois n'imaginent pas une seconde la douleur ressentie par les proches. Et si cette histoire VECUE leurs arrivaient à EUX...comment réagiraient-ils ? Il y a un proverbe qui dit que tout se paie un jour pour ces gens-là.


Marino Leonardi
Tu es enfin libre après ta longue maladie. Repose en paix Eluana.


Claire Tromeur
Eluana est enfin là où elle aurait dû être depuis 17 ans et ses parent auraient pu faire leur deuil dans la sérénité en dépit des circonstances. C'est irresponsable de la part d'une équipe médicale de l'avoir "fait durer" pendant de si nombreuses années, pour RIEN, pour leur gloriole, pour ne pas se mettre en porte-à faux avec un gouvernement "philosophiquement" rétrograde, sans rendre ne compte la douleur de toute une famille. L'horreur, encore plus grande: la remarque de Berlusconi qui disait qu'en prolongeant ce calvaire (=cette vie, si ça c'est encore vivre) un jour elle pourrait peut-être porter un enfant. Dans l'imbécillité on atteint des sommets.

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire