En hommage à...

 

En souvenir de ...

Ancien directeur du Conservatoire de Lausanne




Jean-Jacques Rapin (à g.) dans les locaux du Conservatoire de Lausanne  © PATRICK MARTIN

Infatigable défenseur de l’idée et de la transmission musicale, ce stratège et ancien directeur du Conservatoire de Lausanne est mort à l’âge de 82 ans.

Le lieutenant-colonel d’artillerie Jean-Jacques Rapin avait mené bien des batailles victorieuses avant de s’éteindre, le 23 juillet, à l’âge de 82 ans. Si son dévouement passait volontiers par les chemins de la chose militaire – ses ouvrages sur les fortifications ou les impulsions qu’il a données pour réhabiliter les valeurs du général Guisan –, ses principaux faits de gloire ne relevaient pas du fracas des canons, mais des splendeurs de la musique et de sa transmission. Une passion initiée dès son plus jeune âge et qu’il ne cessa de développer au contact de ses aînés pour mieux la restituer, amplifiée, aux jeunes générations et aux chanteurs du terroir.

La musique a constamment élevé ce fils de boulanger de Montreux qui livrait le pain avec son frère. Nommé instituteur de Neyruz en 1952 après son passage à l’Ecole normale, il y a ensuite enseigné la musique et dirigé les chœurs La Lyre de Moudon et l’Union chorale de Vevey avant de devenir directeur du Conservatoire de Lausanne, en 1984, poste qu’il occupa jusqu’en 1998. «Il a géré l’institution d’une main de fer, à un moment où il le fallait, se souvient Hervé Klopfenstein, actuel responsable de l’institution. Il l’a fait avec ordre, talent et même tact, sous des formes assez austères.»

«Il a géré l’institution d’une main de fer, à un moment où il le fallait»

Animé par le sens de sa «mission» – terme qu’il employait encore à plusieurs reprises dans son récent téléphone d’adieu à Hervé Klopfenstein –, Jean-Jacques Rapin avait entrepris le déménagement du Conservatoire de la rue du Midi à ses locaux actuels de la rue de la Grotte, réhabilitant au passage avec succès les anciennes Galeries du commerce. Inauguré en 1990 – après des votes à l’unanimité, en 1986, autant au Conseil communal qu’au Grand Conseil –, ce projet architectural de près de 40 millions de francs, préfigurant, par son ambition, le passage au statut de haute école, ne devait en aucun cas rester une coquille vide. Le directeur avait réservé 10% du budget global à l’achat de 76 pianos Steinway & Sons, ce qui en faisait la plus grosse commande de l’histoire de la firme. «Lors des votations au Grand Conseil, il avait planqué des trompettistes dans la salle, pour pouvoir jouer une ode en cas de oui», rappelle Hervé Klopfenstein. Autant dire que les trompettes de Jéricho ont sonné!

L’actuel directeur du Conservatoire se souvient d’une anecdote qui résume l’homme. «J’avais dirigé un concert, au moment de sa nomination. Le lendemain, j’étais convoqué à 7 h 30 dans son bureau pour me voir reprocher le retard et la tenue peu uniforme des instrumentistes. Je présageais le pire pour mon poste futur, mais il a aussitôt poursuivi pour me dire combien il était impressionné par l’engagement des musiciens. C’était l’ambivalence magnifique d’un homme à cheval sur les formes, mais d’une extrême sensibilité à la musique qui se construisait à plusieurs.»

«Prêt à taper sur la table d’un conseiller d’Etat» mais aussi «l’une des plus grandes consciences du canton de Vaud, où rien ne lui était étranger», selon les formulations de l’éditeur et écrivain Bertil Galland, Jean-Jacques Rapin n’a pas seulement œuvré en pédagogue et politique éclairé. Il a aussi contribué à l’histoire des idées musicales de ce coin de pays. «Il a cultivé avec efficacité les grands exemples, poursuit Bertil Galland. Et Ernest Ansermet en était un. En maître organisateur, il a façonné une exposition qui a fait le tour du monde et a travaillé à la publication de ses écrits, notamment en les faisant éditer dans la collection Bouquins de Laffont, un succès. Il s’est aussi lancé dans la bataille pour défendre l’honneur de Wilhelm Furtwängler (ndlr: chef ayant dirigé sous le régime nazi), publiant ses Carnets.»

Féru de Bach, de Gluck et jusqu’à Frank Martin, Jean-Jacques Rapin n’était pourtant pas à l’aise avec la musique contemporaine sérielle ou atonale. Hervé Klopfenstein se souvient de l’avoir entendu dire avec humour: «Je suis fils de boulanger et libéral, mais ce n’est pas une raison pour ne pas jouer de la musique contemporaine!» Les adieux, en musique, de ce combattant politique épris de transcendance musicale auront lieu mercredi à la cathédrale de Lausanne.

(24 heures)

Avis de décès

printpdf

24 Heures le 27 juillet 2015

VQ Avis Rapin Jean-Jacques QuÕas-tu, que tu ne lÕaies reu? I Cor 4:7 Va avec la force que tu as. Juges 6:14 Madame Jean-Jacques Rapin-Leyvraz , ? Lausanne; Monsieur et Madame Christophe Rapin-Buxcel , ? Lutry; Madame et Monsieur Jacques Rochat-Rapin , ? Mutrux; Mademoiselle No?mie Rochat , ? Concise; Monsieur Bastian Rochat , Laura Michaud et leur Þls Adrien, ? Chamoson; Monsieur J?r?mie Rapin et Mademoiselle Noriane Rapin , ? Lausanne et Lutry; Madame Olga Rapin-Held , ? Montreux; Monsieur Olivier Rapin et sa compagne Brigitte, ? Territet; Madame Franoise Paillard-Leyvraz , ? Lausanne; Monsieur et Madame Marc Leyvraz-Bovey , ? Rivaz; Monsieur et Madame Arslan Alamir-Paillard , au Mont-Plerin; Monsieur Frank Paillard , ? Lausanne; Monsieur et Madame Jacques Dind-Paillard , ? Neuch?tel; Madame Josiane Paillard-Chapuis , ? Champvent; Monsieur et Madame Marc-Henri Leyvraz et leur Þlle Elodie, ? Rivaz; Madame Anne Leyvraz , ? Lausanne; Monsieur et Madame Christophe Paillard-Hediger , leur Þls L?o, ? Champvent; Monsieur L?onard Dind et Mademoiselle Alice Dind , ? Neuch?tel; Monsieur et Madame Albert Ferrat et famille, ? Hedingen/ZH; Les descendants de feu Hubert Rapin , de feu Louis Leyvraz , de feu Emile Simon , ainsi que leurs nombreux amis; ont la tristesse de vous faire part du d?cs de Jean-Jacques RAPIN Ancien directeur du Conservatoire de Lausanne survenu le 23 juillet 2015. Les obsques auront lieu en la Cath?drale de Lausanne, mercredi 29 juillet ? 14 h 30. Honneurs ? lÕissue de la c?r?monie. La famille remercie le personnel de lÕunit? concern?e de lÕH?pital Beau- mont-CHUV pour la qualit? de son accompagnement. Merci de penser au Fonds des bourses du Conservatoire de Lausanne, BCV, CCP 10-725-4, compte CH78 0076 7000 E092 6523 7, mention deuil Rapin. Domicile mortuaire: Centre fun?raire de Montoie, 1007 Lausanne. Domicile de la famille: ch. de la Batelire 8, 1007 Lausanne . Chaque Ïuvre musicale accomplie existe, comme Dieu existe, par lui-mme et pour toujours. Ernest Ansermet: Entretiens avec J.-Claude Piguet

printpdf

24 Heures le 27 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques LE ROTARY CLUB DE LAUSANNE a le p?nible devoir de faire part du d?cs le 23 juillet 2015 de Monsieur Jean-Jacques RAPIN Membre depuis 1986 Paul Harris Fellows Nous garderons de ce trs cher ami charismatique et toujours chaleureux un souvenir reconnaissant. Pour les obsques, prire de consulter lÕavis de la famille.

printpdf

24 Heures le 27 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques LÕASSOCIATION SAINT-MAURICE DÕ?TUDES MILITAIRES a la grande tristesse dÕannoncer le d?cs de son cher Pr?sident dÕhonneur et ami le lt-col Jean-Jacques RAPIN initiateur et fondateur de lÕAssociation LÕASMEM adresse toute sa sympathie aux proches du d?funt, dont elle partage la peine. Le souvenir du lt-col RAPIN sera perp?tu?.

printpdf

24 Heures le 27 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques gT ^CQK240;\240) Tj29.573994 0 Td(qTD;CDTHO PO= qLTD;O:?= [T:PCK= O; g223s==CQKT;KCD) Tj51.092987 0 Td([T:PCK=O PO= pK?OQ;O:?= PO qL356:?=) TjETq43.650002 130.37616 m105.796593 130.37616 l105.796593 174.278549 l43.650002 174.278549 lhWnq62.146591 0 0 -43.902393 43.650002 174.278549 cm/img0 DoQQBT/F1 9 Tf44.037003 89.171997 Td(CD; HT A?CNCDPO ;?K=;O==O PO NTK?O AT?; P: PO fCD=KO:? iOTD|iTQ@:O= _sbjd GOGR?O P223LCDDO:?) Tj/F1 9 Tf-119.756996 -11.496002 Td(f:=KQKOD- QLON PO QL356:?=-) Tj30.446991 0 Td(T?POD; P240NOD=O:?) Tj38.052032 0 Td(PO H223OD=OKMDOGOD;) Tj57.671997 0 Td(PO HT G:=K@:O O; PO H223T?;) Tj16.542007 0 Td(QLC?TH- KH TG T?@:240) Tj23.238022 0 Td(HO QTD;CD PO =CD OGA?OKD;Om s9OQ ?OQCDDTK==TDQO- DC:= ;?TD=GO;;CD= DC;?O =6GAT;LKO T NTGKHHOm bC:? HO= CR=227@:O=-) Tj38.214005 0 Td(9O:KHHO5 QCD=:H;O? H245T9K=) Tj19.952988 0 Td(PO HT NTGKHHOm

printpdf

24 Heures le 27 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques

printpdf

24 Heures le 28 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques

printpdf

24 Heures le 28 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques

printpdf

24 Heures le 28 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques

printpdf

24 Heures le 28 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques

printpdf

24 Heures le 28 juillet 2015

VQ Societes Rapin Jean-Jacques go qcd^ojg po ncdps]jcd- go^ f\^jqjod^) Tj41.247017 0 Td(o] g223spfjdj^]_s]jcd) Tj71.910004 0 Td(po g223c_qko^]_o) Tj49.094994 0 Td(po qksfr_o po gs\^sddo) Tj/F1 9 Tf-158.60701 -20.754005 Td(CD; HT A?CNCDPO ;?K=;O==O PO NTK?O AT?; P: PO fCD=KO:? iOTD|iTQ@:O= _sbjd b?240=KPOD;) Tj36.044998 0 Td(P223LCDDO:?) Tj38.834984 0 Td(PO HT ncqg ^CD T;;TQLOGOD; KDP240NOQ;KRHO-) Tj47.150986 0 Td(=CD 240DO?MKO) Tj30.141022 0 Td(;C:JC:?= GK=O T: =O?9KQO PO H223c?QLO=;?O) Tj42.335999 0 Td(CD; AO?GK= 223cqg) Tj19.151993 0 Td(P223\204;?O) Tj25.289993 0 Td(QO @:223KH) Tj19.458008 0 Td(O=; T:JC:?P223L:Km) Tj-202.886993 -10.106998 Td(]C:;O= DC= AOD=240O=) Tj33.66 0 Td(9CD; TN TGKHHO :K DC:= TP?O==CD= DC= =KDQ227?O=) Tj30.959999 0 Td(QCDPCH240TDQO=m) Tj-30.959999 -12.699001 Td(bC:? HO= CR=227@:O=-) Tj38.213997 0 Td(A?K227?O) Tj23.282997 0 Td(PO QCD=:H;O? H223T9K=) Tj20.168991 0 Td(PO HT NTGKHHOm

printpdf

24 Heures le 3 septembre 2015

VQ Merci Rapin Jean-Jacques

Voir toutes les personnalités
Ecrire une condoléance

Brigitte Waridel
Ce petit mot pour dire le fort souvenir que je garderai toujours de Jean-Jacques Rapin, fait de moments graves, mais aussi de moments pleins de gaieté et de rire. A beaucoup il a montré la route d'une belle humanité. A toute sa famille j'adresse ma profonde sympathie.


Jean-Didier Roch
La Fondation Forteresse historique de St-Maurice présente toutes ses condoléances à la famille de Monsieur Jean-Jacques Rapin, ancien membre. Dans ces moments difficiles, la Fondation tient à vous présenter ses meilleures pensées. Elle remercie M. Rapin de son engagement et de son soutien tout au long de ces années. Avec nos cordiaux messages. Jean-Didier Roch, Président

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire